• Virginie Flow Sophrologie

Respire !

Mis à jour : 14 août 2019

" La vie d'un homme n'est que du souffle qui se rassemble ". Lao Tseu

La respiration, une place centrale en sophrologie :





Respirer est un acte naturel, non conscient. Nous respirons sans y penser, cela s’appelle une fonction végétative. Et c’est la seule fonction vitale dépendante du système neuro végétatif que l’homme puisse maîtriser.


La respiration fait le lien entre le volontaire et l'involontaire. Elle est la seule porte d'entrée vers notre monde intérieur. Prenons conscience que cet acte est la vie ! La magie de la vie, le "médiateur de l'âme au corps", comme le considéraient les grecs.


En sophrologie, la respiration ventrale occupe une place importante.

Elle est tout d’abord naturelle, comme le vit le nouveau né qui dort paisiblement.

Mais les tensions, le stress, les peurs, ainsi que tout ce que nous avons toujours entendu, comme " toujours plus vite ", " tiens toi droit ", " ne pleure pas ", " rentre ton ventre ", etc.., modifient progressivement cette respiration naturelle et profonde.

Nous pouvons nous reconnecter à cette respiration, et permettre à notre diaphragme de se relâcher, libérant ainsi diverses tensions et le stress.

La détente s’installe alors peu à peu dans notre corps, et notre mental peut profiter de ce calme pour nous apporter un temps de ressourcement, et permettre au fur et à mesure de notre entraînement sophrologique, à notre conscience de se dévoiler.

Nous pouvons également grâce à la sophrologie, influencer notre énergie vitale. Un manque d'énergie peut (parmi d'autres causes) être lié à une mauvaise oxygénation de l'organisme. Apprendre à bien respirer peut alors rétablir cet équilibre et nous apporter une nouvelle vitalité.


D'un point de vue psychologique, nous n'avons plus besoin de démontrer la relation entre notre respiration et notre état émotionnel. Dans les situations d'anxiété par exemple, notre rythme respiratoire s'accélère, ce qu'on appelle la polypnée. Et nous nous trouvons alors dans un cercle vicieux puisque cette augmentation de la fréquence respiratoire aggrave la situation, en aggravant les symptômes d'anxiété et leurs manifestations (sueurs, tremblements, sensation d'étouffement, accélération du rythme cardiaque ...).

Il est alors important de pouvoir calmer ce rythme respiratoire pour retrouver calme et sérénité et la pratique régulière de la sophrologie peut être une aide précieuse.


En intégrant de simples exercices de sophrologie qui mobilisent la respiration, facilement réalisables chez soi, dans son quotidien au travail, dans les transports etc..., nous pouvons vivre plus en conscience l'instant présent, retrouver le calme face à des situations d'anxiété ou de stress, et acquérir une meilleure maîtrise de ses émotions.


Virginie Portenseigne

Sophrologue



5 vues
  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon